Meridia

Ce concours porte sur la création du cœur de quartier Méridia, première tranche du développement de la ville de Nice dans la plaine du Var. Il comprend la construction de sept lots de logements et commerces à rez-de-chaussée et de deux hôtels. Pour répondre à ces enjeux, le maître d'ouvrage à constitué une équipe d'architectes de divers horizons conduits par Christian de Portzamparc.

Développés sous forme de workshops, les agences ont fait évoluer leurs projets en prenant en compte les attentes du plan urbain, les directives du manager d'équipe et une attention aux confrontations et articulations entre les différents projets en perpétuelle évolution.
L'ambition du groupement a été de créer un centre urbain dense et dynamique où les architectures aux différentes personnalités deviennent acteurs du paysage urbain.
Dans ce contexte, le lot M4 nous a été confié pour réaliser deux hôtels.
Les ambitions architecturale du projet sont liées à une position de lien et d'articulation avec les projets en cours de chantier sur les ilots voisins et la place Méridia.

Le lot M4 appartient à un ilot constitué des lots 2.1.a et 2.1.b. Cet ensemble de trois bâtiments formera le lien entre l'avenue Simone Veil à l'Est, le cours Robini au nord et la rue Grout à l'ouest. Cet équipement hôtelier constituera l'angle Nord Est de la Place Méridia et la façade Nord du cours.

Deux hôtels mais un seul bâtiment.
Le lot M4 regroupe dans sa programmation deux hôtels aux typologies affirmées et différentes :
"Axis Babel Community" propose de petits appartements de une ou deux pièces et des grands appartements qui regroupent chacun huit chambres indépendantes autour d'un vaste séjour partagé. Il propose également des espaces de co-working un restaurant et une salle de fitness.
"Eklo" propose une typologie plus économique de chambres distribuées par coursives et offre des espaces partagés aux différents niveaux et au rez-de-chaussée.

Principes volumétriques

Ces différentes typologies sont regroupées dans une morphologie et une architecture capable de répondre aux attentes des investisseurs hôteliers dans un bâtiment unitaire. Une masse sculptée pour créer des espaces de partage et de convivialité et pour laisser pénétrer le soleil au cœur de l'ilot.
Cette masse est constituée d'une matière percée par un module de 75cm par 215cm qui constitue l'unité de base de la fenêtre de chambre ( les plus petites chambres auront deux fenêtres ). Ce percement régulier et en quinconce, fabrique une résille équilibrée entre plein et vide et permet de conserver la lecture homogène du volume souhaité, de garantir une transmission des efforts suffisante pour répondre aux principes de poutre échelle, et équilibre le rapport entre ouverture vers l'extérieur et intimité de chaque espace.

Rapport à l'espace public

Le projet s'appuie sur les lieux atypique du programme et propose, en plus des équipements à rez-de-chaussée (fitness et restaurants), des jardins partagés, un couloir de nage, ou une "farniente piazza" organisés en terrasses.

Sur la place, en écho avec les ilots M1 et M6 et en référence à la "Loggia dei Lanzi" de Florence nous proposons, en terrasse au dessus du restaurant, dans la continuité des espaces de coworking, un espace atypique. Ce lieu accueille un couloir de nage et une plage immergée. Cette activité complémentaire apporte une dynamique spécifique et complète la spatialité de cette loggia, véritable extension de la place publique dans l'espace privé. Le rez de chaussée abrite un restaurant ouvert sur la place qui développe sa terrasse plein sud.

Sur le cours Méridia, la façade est lisse, sans surplomb, la trame descend et pose le bâtiment au sol. Derrière cette trame, les activités du rez de chaussée type fitness, coworking... s'y développent dans la même logique de rapport à l'extérieur que pour les chambres privilégiant la lumière et l'intimité du lieu.
A chaque extrémité, le bâtiment se soulève, la trame s'efface au profit d'un mur rideau plus transparent, minimum physique entre l'espace intérieur et l'espace public. Ces soulèvements sont évidemment l'occasion de créer les entrées de ces deux établissements et sont proportionnés aux espaces publics auxquels ils s'adressent.

Au cœur d'îlot, un jardin luxuriant se développe en pleine terre et en continuité de celui de l'îlot voisin. Toujours en pleine terre, ce lieu à l'abri de la ville se glisse sous le bâtiment pour rejoindre le cours Méridia et créer une dilatation sur l'espace public entre les bâtiments.

Au cinquième étage entre les deux hôtels, la terrasse aménagée laisse entrer le soleil dans le cœur d'ilot et profite d'une exposition plein Sud pour y développer des potagers dont l'exploitation est confiée aux hôteliers qui pourront profiter directement de la consommation de leur production dans leurs différents restaurants. Il n'est pas exclu que les locataires des hôtels puissent également cueillir des feuilles de verveine ou de menthe pour consommer directement dans leurs chambres où sur les terrasses les différentes préparations.

Toujours en R+5 la dernière terrasse est plus intime : en retrait de la rue, sur le jardin en cœur d'ilot, sans vis à vis ni des logements, ni des chambres d'hôtel, dans une ambiance feutrée et calme, une terrasse destinée à ne rien faire...

  • Maitre d’ouvrage : Urbanera - Bouygues Immobilier
  • Site : Zac Meridia - Nice
  • Equipe de maitrise d’œuvre : Atelier 2 Portzamparc - Aires Mateus
    Comte & Vollenweider - Cab - Mad - Atelier Fernandez - Jp Gomis
  • Surface de plancher : 73 000 M²
  • Livraison : Concours
  • Budget : Nc M€

PANNEAU_04

About guil